[mailto:anjou.foot@laposte.net]
[./index.html]
[./page_11.html]
[./page_2.html]
[./page_3.html]
[./page_4.html]
[./page_5.html]
[./page_6.html]
[./page_7.html]
[./page_8.html]
[./page_9.html]
[./page_21.html]
[./page_22.html]
[./page_23.html]
[./page_24.html]
[./page_10.html]
[./page_25.html]
[./page_26.html]
[./page_31.html]
[./page_32.html]
[./page_34.html]
[./page_35.html]
[./page_36.html]
[./page_42.html]
[./page_43.html]
[./page_41.html]
[./page_53.html]
[./page_52.html]
[./page_51.html]
[./page_1.html]
[./index.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
  
  
  
  
  
  

les Angevin(e)s
en Equipe de France

Pour nous écrire :
anjou.foot@laposte.net
Le premier Angevin à avoir porté le maillot de l’équipe de France fut Gaston Cyprès, qui disputa le tout premier match de l'équipe nationale.

Six joueurs ont porté le maillot de l’Equipe de France A tandis qu’ils jouaient pour un club angevin: tous des "Scoïstes". Quatre pratiquaient déjà dans d’autres clubs professionnels avant d’être recrutés par le S.C.O. d’Angers (Bruey, Deloffre, Dogliani, Lecornu), un autre, originaire de Loire- Atlantique, s’était fixé en Anjou avant de passer professionnel au S.C.O. (Guillou), et un dernier est natif de Trélazé (Berdoll).

A cette liste s’ajoutent des natifs du Maine-et-Loire ayant connu l’Equipe de France dans des clubs non angevins : Jean-Claude Suaudeau, Philippe Vercruysse, Steve Savidan et un joueur encore en pleine activité, Anthony Réveillère.

Notons que cinq autres joueurs ayant évolué sous des maillots angevins ont par la suite été sélectionnés en Equipe de France : Raymond Kopa (Reims et Madrid, 45 sél.), Henri Biancheri
(Monaco, 2 sél.), Marcel Loncle (Rennes, 2 sél.), Jérôme Gnako (Monaco, 2 sél.), Ulrich Ramé (Bordeaux, 12 sél.).

Plusieurs joueuses de Maine-et-Loire ont été sélectionnées en Equipe de France ; la prochaine sera peut-être la jeune et excellente gardienne Romane Bruneau...
Steve Savidan
Etonnant parcours, celui de Stave Savidan, qui après des années de petits boulots ou de relatif anonymat jusque dans les divisions semi-professionnelles (Angoulême, Beauvais...), fit de lui le meilleur buteur de National (3ème division) en 2005, le meilleur buteur de Ligue 2 en 2006 et enfin le deuxième meilleur buteur de Ligue 1 en 2007. Il devint même l'attaquant de l'Equipe de France sous les vivats du Stade de France mais stoppa sa carrière quelques mois plus tard par précaution médicale, au faîte de sa gloire. Cet avant-centre plein de vivacité né à Angers le 29 juin 1978 fit ses classes en Anjou et porta le maillot du SCO, mais c'est à Valenciennes qu'il se révéla à haut niveau.

1 sélection comme joueur du Stade Malherbe de Caen
2008 : Uruguay 0-0 (amical)
  
Anthony Réveillère
Le talent de cet arrière droit né à Doué-la-Fontaine le 10 novembre 1979 était déjà évident à seize ans, ce qui permit au S.C.O. de le "vendre" au Stade Rennais et d’éviter la faillite. Il débuta en première division à 18 ans puis monnaya son talent en Espagne, à Valence. Recruté par l’Olympique Lyonnais, il y devint champion de France (2004, 2005, 2006, 2007, 2008) et acquit ses sélections en Equipe de France. Il manqua de peu prendre part à la Coupe du Monde 2006, barré par le titulaire Willy Sagnol. Après cinq ans d'absence, il retrouva les Bleus en 2010 et fit partie de la malheureuse aventure sud-africaine sans toutefois entrer en jeu. En 2012, il remporte la Coupe de France et fait partie de la sélection pour l'Euro. Particularité : il fut appelé par quatre sélectionneurs successifs (Jacques Santini, Raymond Domenech, Laurent Blanc, Didier Deschamps). En 2014, il termine sur le podium du championnat d'Italie sous le maillot napolitain.

20 sélections comme joueur de l’Olympique Lyonnais
2003 : Israël : 3-0 (qualification Euro)
2005 : Hongrie : 2-1 (amical)
2005 : Suisse : 1-1 (qualification Coupe du Monde)
2005 : Costa Rica 3-2 (amical)
2005 : Allemagne 0-0 (amical)
2010 : Chine 0-1 (amical)
2010 : Roumanie 2-0 (qualification Euro)
2010 : Luxembourg 2-0 (qualification Euro)
2010 : Angleterre 2-1 (amical)
2011 : Croatie 0-0 (amical)
2011 : Ukraine 4-1 (amical)
2011 : Chili 1-1 (amical)
2011 : Albanie 2-1 (qualification Euro)
2011 : Albanie 3-0 (1 but) (qualification Euro)
2011 : Bosnie-Herzégovine 1-1 (barrage de qualification Euro)
2011 : Belgique 0-0 (amical)
2012 : Serbie 2-0 (amical)
2012 : Espagne 0-2 (Euro)
2012 : Finlande 1-0 (qualification Coupe du Monde)
2012 : Italie 2-1 (amical)
  
Patrice Lecornu
En 1978, le S.C.O. d’Angers profita de la déconfiture du Red Star pour recruter son grand espoir Patrice Lecornu, âgé de 20 ans. Milieu de terrain talentueux, ce dernier est à ce jour le dernier Scoïste sélectionné en Equipe de France. Le S.C.O. étant relégué en 1981, il partit à Nantes puis retourna au club de ses débuts, le Red Star, où des ennuis de genou le contraignirent à finir sa carrière prématurément. Il devint entraîneur, y compris de l’équipe première du Red Star.

3 sélections comme joueur du S.C.O. Angers
1979 : Etats-Unis : 3-0 (amical)
1980 : Grèce : 5-1 (amical)
1981 : Brésil : 1-3 (amical)


  
Christine Gachenot
Joueuse de milieu de terrain, Christine Gachenot (née le 15 janvier 1957) connut ses premières sélections en Equipe de France tandis qu'elle jouait au Football Club yonnais. En 1977, elle passa à l'Union sportive de Montfaucon, alors une des meilleures équipes de l'Ouest de la France : avec le club des bords de Moine, elle remporta deux coupes de l'Atlantique et une accession à la première division nationale. Elle fut alors un pilier de l'Equipe de France, disputant 9 matches en deux ans.

3 sélections comme joueuse du F.C. yonnais
1975 : Pays-Bas : 0-1 (amical)
1975 : Pays-Bas : 0-2 (amical)
1977 : Belgique : 1-1 (amical)
9 sélections comme joueuse de l'U.S. Montfaucon
1978 : Irlande : 0-0 (amical)
1979 : Pays-de-Galles : 0-6 (amical)
1979 : Belgique : 2-0 (amical)
1979 : Danemark : 3-1 (amical)
1979 : Ecosse : 0-0 (amical)
1980 : Danemark : 0-0 (amical)
1980 : Suède : 2-2 (amical)
1980 : Danemark : 1-4 (amical)
1980 : Norvège : 0-3 (amical)

  
Jean-Marc Guillou
S’il fut un joueur hors normes, c’est bien Jean-Marc Guillou. Né à Bouaye (Loire-Atlantique) le 11 décembre 1945, il accomplit son service militaire à Angers, s’y installa et fut membre de l’équipe du S.C.O. amateur championne de l’ouest en 1967. C’est relativement tard qu’il fit ses débuts avec les professionnels, ne devenant titulaire qu’en 1969. Mais il devint alors le stratège, le maître à penser de cette équipe, le meilleur joueur français de son époque. Il avait presque 30 ans quand les portes de l’Equipe de France s’ouvrirent à lui. En 1975, il quitta le S.C.O. pour l’O.G.C. Nice avec lequel il fut vice-champion de France et finaliste de la Coupe de France. Il y vécut sa première expérience d’entraîneur-joueur, qu’il poursuivit à Neuchâtel puis à Mulhouse qu’il mena en première division. Il acheva sa carrière de joueur avec l’A.S. Cannes à près de 40 ans ! Il se distingua encore par la suite en menant une expérience originale en Côte-d’Ivoire ("Académie" de formation de jeunes footballeurs talentueux).

9 sélections comme joueur du S.C.O. Angers
1974 : Roumanie : 1-0
1974 : Tchécoslovaquie : 3-3
1974 : Argentine : 0-1
1974 : Pologne : 2-0
1974 : Belgique : 1-2
1974 : Allemagne de l’est : 2-2 (1 but)
1975 : Hongrie : 2-0
1975 : Portugal : 0-2
1975 : Islande : 0-0
10 sélections comme joueur de l’O.G.C. Nice
1975 : Islande : 3-0 (2 buts)
1975 : Allemagne de l’Est : 1-2
1975 : Belgique : 0-0
1976 : Pologne : 2-0
1976 : Hongrie : 0-1
1977 : Bulgarie : 3-1
1978 : Italie : 2-2
1978 : Brésil : 1-0
1978 : Tunisie : 2-0
1977 : U.R.S.S. : 0-0
1978 : Italie : 1-2
Marc Berdoll
Né à Trélazé le 6 avril 1953, Marc Berdoll fit ses classes au Foyer puis rejoignit les rangs du SCO. Il n’avait pas dix-huit ans quand il débuta en première division, et à peine plus de vingt ans pour ses débuts en Equipe de France. Buteur à répétition, il reste le symbole de cette brillante équipe angevine du début des années 1970. Après un court séjour en championnat d’Allemagne, il fut recruté par l’Olympique de Marseille, retrouva sa place en Equipe de France et disputa la Coupe du Monde de 1978. Il revint au SCO en 1980 puis, licencié à cause du dépôt de bilan du club angevin, termina sa carière dans des clubs de deuxième plan (Amiens, Orléans).

5 sélections comme joueur du S.C.O. Angers
1973 : Grèce : 3-1 (1 but)
1973 : Allemagne de l’Ouest : 1-2
1974 : Roumanie : 1-0
1975 : Islande : 0-0
1975 : Islande : 3-0 (1 but)
11 sélections comme joueur de l’Olympique de Marseille
1977 : U.R.S.S. : 0-0
1978 : Portugal : 2-0 (1 but)
1978 : Brésil : 1-0
1978 : Iran : 2-1
1978 : Tunisie : 2-0
1978 : Italie : 1-2
1978 : Hongrie : 3-1 (1 but)
1978 : Suède : 2-2 (1 but)
1979 : Luxembourg : 3-0
1979 : Tchécoslovaquie : 0-2
1979 : Etats-Unis d’Amérique : 6-0
  
Jean-Pierre Dogliani
L’Olympique de Marseille était dans le creux de la vague en 1964 quand ce Marseillais de 22 ans s’exila en Anjou. Comme son partenaire de milieu de terrain Deloffre, il obtint une cape en 1967, sans suite. Il termina sa carrière au Paris Saint-Germain et se reconvertit au sein de son encadrement. Il est décédé en 2003.

1 sélection comme joueur du S.C.O. Angers
1967 : Roumanie : 1-2 (1 but)
Jean Deloffre
Milieu de terrain au jeu élégant, né dans la Somme en 1939, il arriva au S.C.O. Angers après plusieurs années passées à Lens. L’excellente saison 1966-67 lui valut une sélection A. Son engagement dans de petits clubs (Nice en D2, Avignon, Angoulême) lui coûta probablement d’autres sélections.

1 sélection comme joueur du S.C.O. Angers
1967 : U.R.S.S. : 2-4
Stéphane Bruey
Cet attaquant parisien né en 1932 était un joueur tout en puissance. Venu du Racing Club de Paris, il contribua à la belle saison 1957-58 où le SCO se classa deuxième ex-aequo du championnat de France, et fut le premier Scoïste sélectionné en équipe de France. Anecdote célèbre, ses chaussures détiennent le record de buts marqués en une Coupe du Monde : membre de la délégation française en 1958, il les prêta à Just Fontaine dont les godillots étaient trop neufs ! Il est décédé en août 2005.

4 sélections comme joueur du S.C.O. Angers
1957 : Belgique : 0-0
1957 : Bulgarie : 2-2
1958 : Grèce : 1-1 (1 but)
1962 : Italie : 1-2
  
Marcel Triboulet
Né en 1890, Marcel Triboulet fut sélectionné en étant licencié dans des clubs parisiens ; mais, parallèlement, il pratiquait avec le patronage de la Jeune France de Cholet et avec l’Angers Université Club. Il est décédé en 1939.

6 sélections comme joueur du F.E.C. Levallois puis du Racing Club de France
1911 : Suisse : 2-5
1912 : Belgique : 1-1
1912 : Suisse : 4-1 (1 but)
1914 : Luxembourg : 4-5 (1 but)
1914 : Hongrie : 1-5
1919 : Belgique : 2-2
  
  
  
  
  
  
  
  
  
Jessica Houara
Née à Angers le 29 septembre 1987, Jessica Houara a fait toutes ses classes de milieu de terrain à La Croix-Blanche puis au Centre national du football avant de s'engager au Celtic de Marseille, au Racing Club de Saint-Etienne où elle connut sa première sélection en Equipe de France et enfin au Paris Saint-Germain avec lequel elle remporta le Challenge de France en 2010. Sa troisième sélection fut sa première titularisation. Elle fait partie de la sélection française lors de l'Euro 2013 en Suède. Le 8 février 2015, elle prend part à la victoire historique de l'Equipe de France sur celle des Etats-Unis d'Amérique en marquant d'une centre direct le deuxième but français. Elle participe à la Coupe du Monde 2015 au Canada puis aux Jeux olympiques 2016 au Brésil.

1 sélection comme joueuse du Racing Club de Saint-Etienne
2008 : Maroc 6-0 (amical)
46 sélections comme joueuse du Paris-Saint-Germain F.C.
2012 : Pays-Bas 1-1 (amical)
2012 : Allemagne 1-1 (amical)
2013 : Brésil 2-2 (amical)
2013 : Finlande 3-0 (amical)
2013 : Norvège 1-0 (amical)
2013 : Australie 0-2 (amical) à Angers
2013 : Angleterre 3-0 (Euro)
2013 : République tchèque 2-0
2013 : Kazakhstan 4-0 (qualification Coupe du Monde)
2013 : Pologne 6-0
2013 : Autriche 3-1 (qualification Coupe du Monde)
2013 : Bulgarie 10-0 (qualification Coupe du Monde)
2014 : Suède 3-0 (amical)
2014 : Ecosse 1-1 (amical)
2014 : Australie 3-2 (amical)
2014 : Pays-Bas : 3-0 (amical)
2014 : Angleterre 2-0 (amical)
2014 : Kazakhstan 7-0 (qualification Coupe du Monde) à Angers
2014 : Autriche 3-1 (qualification Coupe du Monde)
2014 : Brésil 0-0 (amical)
2014 : Etats-Unis d'Amérique 0-1 (amical)
2014 : Etats-Unis d'Amérique 2-2 (amical)
2014 : Hongrie 4-0 (qualification Coupe du Monde)
2014 : Finlande 2-0 (qualification Coupe du Monde)
2014 : Allemagne 2-0 (amical)
2014 : Brésil 2-0 (amical)
2015 : Etats-Unis d'Amérique 2-0 (amical), 1 but
2015 : Ecosse 1-0 (amical)
2015 : Angleterre 1-0 (Coupe du Monde)
2015 : Colombie 0-2 (Coupe du Monde)
2015 : Mexique 5-0 (Coupe du Monde)
2015 : Corée du Sud 3-0 (Coupe du Monde, huitième-de-finale)
2015 : Allemagne 1-1 (4-5 t.a.b.) (Coupe du Monde, quart-de-finale)
2015 : Brésil 2-1 (amical)
2015 : Roumanie 3-0 (phase éliminatoire du Championnat d'Europe)
2015 : Albanie 6-0 (phase éliminatoire du Championnat d'Europe), les 2 premiers buts
2016 : Norvège 1-0 (amical)
2016 : Allemagne 0-1 (amical)
2016 : Etats-Unis 0-1 (amical)
2016 : Angleterre 0-0 (amical)
2016 : Roumanie 1-0 (phase éliminatoire du Championnat d'Europe)
2016 : Ukraine 4-0 (phase éliminatoire du Championnat d'Europe)
(au 12 juin 2016)
  
Véronique Sourdin
Originaire de Fougères où elle est née le 7 août 1976, Véronique Sourdin accomplit l'essentiel de sa carrière de footballeuse de haut niveau dans le département voisin des Côtes-d'Armor, à Saint-Brieuc. Elle y connut ses premières sélections en Equipe de France comme joueuse de milieu de terain. En 1998, elle rejoignit La Croix-Blanche promue au plus haut niveau et obtint sa sixième et dernière sélection, au cours de laquelle elle ne put éviter une lourde défaite face aux redoutables Norvégiennes qui menaient déjà 6 à 0 lorsqu'elle entra en jeu.

5 sélections comme joueuses du Sporting de Saint-Brieuc
1996 : Etats-Unis : 1-4 (amical)
1996 : Etats-Unis : 2-8 (amical)
1996 : Islande : 3-0 (qualifications Euro)
1998 : Angleterre : 3-2 (amical)
1998 : Pologne: 3-0 (amical)
1 sélection comme joueuse de La Croix-Blanche Omni-Sport Angers
1998 : Norvège : 0-6 (amical)
Stéphanie Moreau-Moriceau
Née en 1968, Stéphanie Moreau-Moriceau était milieu de terrain de l'Union sportive de Montfaucon et venait de remporter la Coupe de l'Atlantique et d'accéder aux quarts-de-finale du championnat de France lorsqu'elle fut logiquement sélectionnée en Equipe nationale. Elle est aujourd'hui présidente de la commission du football féminin au District de Maine-et-Loire.

1 sélection comme joueuse de l'Union sportive de Montfaucon
1990 : Pays-Bas : 0-1 (amical)
  
Philippe Vercruysse
Doté d’un riche palmarès (4 fois champion de France, vainqueur de la Coupe de France, finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions, demi-finaliste de la Coupe du Monde), Philippe Vercruysse est né à Saumur en 1962. Ses liens avec l’Anjou s’arrêtent là car il a fait toute sa formation et toute sa carrière ailleurs. Membre des équipes de Bordeaux et de Marseille à leurs heures les plus glorieuses, il appartient pourtant à ce qu’on appelle parfois la "génération perdue" (Sauzée, Paille...) dont le symbole est le match nul concédé à Chypre le 22 octobre 1988.

6 sélections comme joueur du Racing Club de Lens
1983 : Belgique 1-1 (amical)
1986 : Argentine 2-0 (1 but) (amical)
1986 : U.R.S.S. 1-1 (Coupe du Monde)
1986 : Allemagne de l'Ouest 0-2 (Coupe du Monde)
1986 : Belgique 4-2 (Coupe du Monde)
1988 : Irlande du Nord 0-0 (amical)
3 sélections comme joueur des Girondins de Bordeaux
1986 : Suisse 0-2 (amical)
1986 : Islande 0-0 (qualification Euro)
1986 : U.R.S.S. 0-2 (qualification Euro)
3 sélections comme joueur de l’Olympique de Marseille
1988 : Tchécoslovaquie 0-0 (amical)
1988 : Chypre 1-1 (qualification Coupe du Monde)
1988 : Irlande 0-0 (amical)
  
  
  
  
Gaston Cyprès
Bien que né à La Cornuaille (le 19 novembre 1884) où ses parents étaient domestiques au château, Gaston Cyprès devint vite Parisien. Il jouait au Cercle athlétique de Paris, un des tout meilleurs clubs français, comme attaquant. Sélectionné par l'USFSA pour affronter la Belgique le 1er mai 1904, il fut ainsi l'un des onze pionniers de l'Equipe de France et marqua un but. Mieux, pour son deuxième match contre la Suisse, il inscrivit l'unique but. La suite fut moins glorieuse et Cyprès fit aussi partie des deux équipes qui subirent les pires défaites, dont le fameux 17-1 infligé par le Danemark en demi-finale des Jeux olympiques. Il est mort en 1925. 

6 sélections comme joueur du C.A. Paris
1904 : Belgique : 3-3 (1 but)
1905 : Suisse : 1-0 (1 but)
1905 : Belgique : 0-7
1906 : Belgique : 0-5
1906 : Angleterre : 0-15
1908 : Danemark : 1-17 (Jeux olympiques)

  
Jean-Claude Suaudeau
Né en 1938 à Cholet, Jean-Claude Suaudeau fit ses débuts au Stade olympique choletais. Il participa ensuite à l'essor du Football Club de Nantes sous la direction d'un entraîneur d'abord méconnu, José Arribas. En 1963, il accèda à la première division et remporta le titre de champion de France en 1965 et 1966, année où le F.C. Nantes disputa aussi la finale de la Coupe de France. C'est lors de la saison suivante que Suaudeau fut sélectionné par Arribas en Equipe de France. Après sa carrière de joueur, il devint un des plus glorieux entraîneurs français, d'abord avec les équipes de jeunes du FC Nantes durant les années 1970 puis surtout avec l'équipe première, qu'il mena au titre national dès sa première saison. Sous sa direction, le club nantais emporta un autre titre, disputa une demi-finale de Ligue des champions et joua une saison en ne subissant qu'une unique défaite. Comme son maître José Arribas, il a grandement marqué le football français.

4 sélections comme joueur du F.C. Nantes
1966 : Hongrie : 2-4 (éliminatoires Euro)
1966 : Pologne : 2-1 (amical)
1966 : Belgique : 1-2 (amical)
1967 : Roumanie : 1-2 (éliminatoires Euro)